Notre vision

 

Nous les membres fondateurs de l’association qui porte ce projet, issus d’origines et de cultures diverses avons décidé de développer ce projet au Togo dont ne nous sommes pas tous issus, mais où la nécessité est avérée. En effet, Togo, Afrique, France, Inde ou Europe toutes ces régions constituent notre monde, qui est unique et leurs habitants sont nos alter ego. Donc les 250 000 enfants frappés par la malnutrition au Togo sont aussi nos enfants. Quand nous apportons notre contribution à l’amélioration de la situation sanitaire, économique et sociale, entre autres, nous contribuons au reste du monde mais nous nous aidons aussi nous-mêmes.

Quand les bénéficiaires de notre projet sortent de leur précarité et gagent leur autonomie, c’est le Togo, l’Afrique et l’humanité entière qui s’élèvent et gagnent du terrain sur la malnutrition, la pauvreté et la précarité ; c’est l’effet papillon qui se met en mouvement : notre action locale au Togo améliore la situation globale dans le monde.

Nous sommes convaincus que les populations précarisées d’Afrique et d’ailleurs, doivent gagner leur autonomie économique et sociale afin de contribuer au développement de leurs pays, plutôt que d’être assistés sans limite.
Nous souhaitons proposer une démarche et une dynamique d’économie solidaire susceptible d’être répliquée ailleurs et de constituer une solution structurelle à la fois de lutte contre la malnutrition et la pauvreté et un accompagnement des bénéficiaires de ce projet vers leur autonomisation, la construction de leur dignité afin qu’ils deviennent acteurs dans les grands bouleversements sociétaux en cours tant en Afrique qu’au niveau mondial.

C’est forts de cette conviction que nous avons pris l’option délibérée d’impliquer nos partenaires locaux dans le projet en tant que co-porteurs dès son démarrage afin qu’ils s’en imprègnent complètement et en prennent la gestion dès que l’équilibre financier est atteint.

Nous avons commencé à construire ce projet avec nos propres deniers, étant en total accord sur le fait qu’‘’être généreux est la meilleure façon de vivre dans ce monde’’ Madame Srivastava Nirmala, discours à Canajoharie, USA le 18/8/2002.